Forum autour de l'univers de Daltehyon

Vous allez entrer dans le monde de Daltehyon, vous pourrez en apprendre sur les différents peuples, sur les mythes, et surtout, près de l'âtre du conteur vous sera contée une bien surprenante histoire ...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La légende de Dakréos - Episode 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
White-Wolf
Admin
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 04/04/2015

MessageSujet: La légende de Dakréos - Episode 7   Mar 21 Avr - 20:55

Elinaë la reconnut tout de suite, c'était celle qui l'avait bousculée dans l'escalier !
— Mon nom est Elinaë, balbutia-t-elle.
— J'ai une idée de là où on nous emmène mais j'espère me tromper. Et te le dire pourrait choquer une enfant des terres comme toi, affirma-t-elle sans laisser transparaître aucune émotion.

Elle se sentit quelques peu vexée par les propos de cette sotte. Comment pouvait être si calme ? se demanda Elinaë. Ses pensées se préoccupaient seulement de la manière de sortir d’ici. Ce chariot était lugubre, et froid à cause de la nuit. De nombreuses tentatives de pousser la porte, ou lui asséner des coups de pieds, furent vaines.

— Arrête de t’agiter ou tu finiras dans le port ! cria une voix brute de l’extérieure, qui suffit à la calmer.
— Eh toi ! Ecarte toi du chemin ! hurla la seconde, alors que le chariot s’arrêta brusquement.

Elinaë se précipita vers l'ouverture pour voir ce qu'il se passait. Un homme était debout face au chariot dans la pénombre. Il était à quelques pas des chevaux, les quelques torches de la rue laissait entre voir sa tenue : Il portait une cape noire munie d'une capuche. Son visage cachait par le tissu, le rendait mystérieux et inquiétant. Sa cape dansait avec le vent léger nocturne, et découvrit son bras. Elinaë tenta de le discerner plus précisément même de là où elle était. Ce bras était entièrement de métal, comme des plaques de fer travaillées puis soudées ensemble et l'articulation était un assemblage saugrenu d'engrenages.
— Je m'occupe de lui, affirma celui qui tenait les rênes.
L'homme au bras de métal ne bougeait pas d'un pouce, toujours face au chariot.
— Tu aurais dû t'écarter quand on te l'avait demandé ! lui dit-il avant de dégainer une dague ||

Il tenta de lui asséner un coup à l’estomac, mais son adversaire fut plus vif. Avec une coordination parfaite, il fit voler le couteau de son agresseur dans les airs d'un coup de pied avant qu'il ne l'atteigne. Sa main de fer se resserra sur la gorge de l’assaillant, qui essaya de respirer normalement. Il prononça des mots étranges, et l'autre fut projeter avec une extrême violence contre un mur de la rue.
— Mais comment l'a-t-il lancé ? Il n'a même pas plié le bras ! chuchota Elinaë.
Le second sur le chariot demeurait pétrifié devant cette scène. Soudain, il descendit à une vitesse ahuris-sante, et détala de l'autre côté de la rue.

— Ne fais pas de bruit ... chuchota Zoélia.
Elle se cachait de la lumière qui entrait par l'ouverture. Elinaë se cacha avec elle et hocha la tête en silence. Un bruit de clés se fit entendre près de là où l'homme heurta le mur accompagné de gémissements de douleur. Le son du trousseau retentit beaucoup plus proche, juste au niveau de l’assise de leur prison de bois.

Zoélia se souvint que les malfrats avaient rangés ses effets sous cette même assise, qui devait servir de coffre. Elle espérait de tout son être, qu’ils n'intéressèrent pas l'homme sombre. Après ce dernier bruit, si près d'elles, un long silence suivit. Les secondes se transformèrent en heures. Les deux jeunes filles restaient immobiles et silencieuse, et se regardaient. Le temps était comme suspendu. Alors qu'elles le pensaient enfin parti, elles entendirent le verrou et virent les deux portes s'ouvrirent brusquement. Il tenait une torche dans sa main, la lumière laisser entrevoir son menton et le bas de son visage. Il lança les affaires de Zoélia dans le fond, avec dédain. Son sac et sa ceinture heurtèrent les planches, et son livre glissa sur le bois, sortant du sac sous le choc.
— Mesdemoiselles, je ne suis pas venu pour vous dans cette cité, ces deux rustres ne transportaient pas ce que je cherche. Malgré votre silence, je me doutais que ces choses appartenaient à quelqu'un enfermait à l'intérieur. Il souffla ceci comme un vent glacial. Le fait que cet homme venait certainement de leur sauver la vie mais cela semblait lui être totalement égal. Il tourna les talons et s'en alla sans rien ajouter.

Zoélia, se jeta sur son couteau et libéra les poignets d'Elinaë de leur entrave. Elle lui tendait le manche du couteau en le tenant par la lame, et lui demanda d’en faire de même. Elinaë le saisit mais sans la regarder, ses yeux étaient aspirés par ce livre au sol. Le cuir bleu sombre, émettait comme un appel curieux vers elle. Son esprit s’interrogeait sur tout ce qu'il pouvait contenir, elle n'en avait jamais vu de la sorte.
— Mais qu'est-ce que tu attends ? s'impatienta Zoélia en la foudroyant du regard.
Cette dernière saisit l'ouvrage de sa main gauche, et au moment où ses doigts touchèrent la couverture, des inscriptions écarlates commencèrent à apparaître sur le dos de sa main. Elle eut l'impression que quelqu'un écrivait avec une plume brûlante, du dos de sa main vers la face de son avant-bras. Ceci lui arracha des cris de douleurs à réveiller tout Irantorn. Les formes se dessinaient lentement, douloureusement. Les caractères se traçaient comme marqués au fer rouge. Zoélia restait bouche bée devant ce qu'elle voyait. Leur sauveur était revenu en courant, il monta à l'arrière du chariot, saisit le bras de Elinaë et l'éclaira de sa torche. Il semblait encore plus surpris que Zoélia.
— Je vous l'ai dit tout à l'heure, je ne suis pas venu ici pour vous. Mais maintenant je me dois de vous faire connaître votre destin, mademoiselle.


Une nuit bien agitée pour Elinaë ! Qui peut bien être ce mystérieux inconnu ? Et quelles sont ses intentions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daltehyon.forumactif.org
 
La légende de Dakréos - Episode 7
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» R - mettre une ligne de la légende en italique
» Taken Episode 1
» la légende du forum des bannis
» Le menez Bré et sa légende
» La légende de Mélusine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum autour de l'univers de Daltehyon :: Le roman :: Chapitre 1-
Sauter vers: